Hergla redécouvre sa mémoire cinématographique

La 13e édition des Rencontres cinématographiques de Hergla en hommage à ce petit village côtier à la rencontre du Nord et du Sud.

La ville de Hergla célèbre la mémoire cinématographique du 25 au 28 août à travers un évènement qui a eu lieu il y’a 50 ans auparavant.

Le grand réalisateur Roberto Rossellini a en effet tourné ses films « Les actes des apôtres » à Hergla, un événement symbolique pour les habitants de ce village.

Cet évènement a démarré avec une exposition du cadreur du tournage de ses films, 60 clichés dédiés à des images du tournage de Roberto Rossellini à Hergla (entre août et décembre 1968) montrant la vie de Hergla à cette époque…

Mr Carlo Fioretti qui était présent parmi nous témoigne :

« Après 50 ans, je remarque que la ville de Hergla a complétement changé, en comparant la vie dans mes photographies et la vie actuelle, le changement et le développement de cette ville est frappant.

Mes photos témoignent d’une époque qui n’existe plus… une époque révolue…

Par mon retour j’espère que le néoréalisme de Hergla reste comme ça…

Quand Mr Roberto Rossellini est arrivé à Sousse, il était à l’hôtel Marhaba, le seul hôtel opérationnel de l’époque… je suis revenu quelques années après à Sousse et j’ai vu un changement incroyable, les hôtels se sont devenus nombreux, l’un à côté de l’autre. Si Hergla devient comme Sousse, ça serait dommage… cette petite ville perdra son charme, son authenticité et son âme. Il faut protéger ce patrimoine et ce littoral. »

Mr Mohammed Chellouf, initiateur de ces rencontres, explique « Un travail de recherche de longue haleine nous a permis de repérer puis de faire numériser en haute définition des images inédites ou oubliées de Hergla et de la Tunisie ».

La soirée s’est poursuivi avec plusieurs projections :

  • « Un Garçon dans la foule » de Lotfi Layouni, (Tunisie, 1967),
  • Documentaire « Hergla » produit en 1966 par une société de production suédoise Sebra Film,
  • «Viva la Muerte» de Fernando Arrabal (France/Tunisie 1971)
  • « Les Actes des apôtres » de Roberto Rossellini
  • « Docteur Popaul» de Claude Chabrol (France/ Italie, 1972)..

On vous invite à redécouvrir l’exposition de Carlo Fioretti avec ces quelques images :

 

Participez

Vous souhaitez labelliser votre projet ou participer aux concours de la Saison bleue ? Découvrez les avantages et la charte utilisateurs.